Pour faciliter la communication entre les étudiants algériens préparant un magistère et les doctorants titulaires d'un magistère et tous les diplômés du système classique

Nous cherchons des modérateurs pour nous aider à gérer et améliorer le forum, SVP contactez l'administrateur, merci d'avance pour votre soutien!
Derniers sujets
» Nouveaux Projets de Recherche Formation Universitaire (PRFU).
Mar 22 Mai 2018 - 8:20 par NostalgieGelLeReveilleur

» Conférence CFD & Tech 2018, 12-14 Nov 2018
Dim 20 Mai 2018 - 13:28 par CFD-Tech

» Conférence CFD & Tech 2018
Dim 20 Mai 2018 - 13:27 par CFD-Tech

» evues Open Access
Dim 6 Mai 2018 - 18:11 par Farid159

» les revues open access?
Sam 5 Mai 2018 - 11:25 par Invité

» Métallisation par apport de matière dure
Dim 29 Avr 2018 - 10:08 par Bouzertini

» Une première inscription doctorat en 2014/2015 puis une pause...
Ven 27 Avr 2018 - 9:41 par HENZOW23

» Cotutelle de thése
Mer 25 Avr 2018 - 12:25 par Invité

» Programme National Exceptionnel PNE 2018-2019
Lun 16 Avr 2018 - 15:35 par NostalgieGelLeReveilleur

» Programme National Exceptionnel PNE 2018-2019
Lun 16 Avr 2018 - 15:29 par NostalgieGelLeReveilleur

» Stage à l’étranger
Dim 15 Avr 2018 - 17:03 par Abd El Krim

» A MONSIEUR LE MINISTRE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE
Sam 14 Avr 2018 - 8:12 par Invité

» renseignement
Mar 10 Avr 2018 - 22:58 par Invité

» Magister et Master
Mar 20 Mar 2018 - 17:09 par Invité

» Inscription doctorat cotutelle ????
Dim 26 Nov 2017 - 11:51 par Sabin06

» Последние новости политики здесь
Jeu 23 Nov 2017 - 7:37 par Martinwhazy

» Recherche d'un encadreur pour doctorat en traduction
Mer 15 Nov 2017 - 9:10 par Boubrit

» Concours doctorat 2017/2018
Dim 5 Nov 2017 - 16:10 par Invité

» inscription 1ere année doctorat en science (doctorat classique)
Dim 5 Nov 2017 - 9:46 par SYH

» concours d'ingénieur de laboratoire en automatique
Mer 25 Oct 2017 - 11:33 par Invité

» heure max pour un vacataire
Jeu 19 Oct 2017 - 15:30 par Invité

» interrogation
Mar 10 Oct 2017 - 18:47 par Invité

» cherche sujet concours doctorat electrotechnique
Sam 7 Oct 2017 - 22:32 par maitre05

» modèle d'une autorisation d'un employeur pour passer le concoure de doctorat
Mar 3 Oct 2017 - 10:42 par HANANE SA

» Recrutements MAB - Les dernières annonces
Sam 30 Sep 2017 - 17:07 par Invité

Science Actualités
Science Magazine News
Nature Magazine News
Visitors Map
Chat
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 142 le Lun 23 Sep 2013 - 22:02

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

question thermodynamique

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 question thermodynamique le Ven 29 Mar 2013 - 2:26

le fer


pour les matériaux solides théoriquement on s'intéresse souvent à étudier l'énergie interne et l'énergie libre de Gibbs mais pratiquement on parle beaucoup de l'énergie de surface et la question,c'est :
Pourquoi on peut pas considérer que l'énergie de surface est une continuité de l'énergie de Gibbs c-à-d pourquoi l'état thermodynamique de la surface, elle n'a pas de relation avec l'état interne du solide
merci

2 Grandeurs thermodynamiques le Sam 30 Mar 2013 - 20:51

Admin Hania



L’état thermodynamique d’un solide dépend du type des liaisons atomiques ou moléculaires plus sa structure cristalline (arrangement des plans d’atomes). L’estimation de son énergie interne appelée « énergie de liaison » est possible à partir du modèle atomique du cristal parfait, le solide est ici considéré dans son volume (sigma (n)cristaux).


Énergie libre d’un solide

**************************



L’énergie de Gibbs est considérée à partir de la théorie des gaz parfait, elle est calculée par exemple pour un mélange de gaz (Ar, Ne, N, …) considérés parfaits dans les conditions thermodynamiques ou pour un nuage d’électrons mais pas pour un solide (électrons+photons).
Pour les solides ou solutions solides (cas des alliages), l’équation de Gibbs-Duhaim donne l’énergie intégrale d’excès dans le cas d’une solution binaire, avec une condition : la solution est régulière dans les conditions thermodynamiques. La « phase condensée » considérée doit être « pure ».
Dans l’étude des métaux et alliages, le calcul de l’énergie libre est requis à haute température (exemple : élaboration d’un monocristal) ou bien à haute pression (vapeur d’un métal) où pour de système subit une variation de volume ou de pression (on parle de fugacité d’un gaz réel).
L’entropie qui nous informe sur le degré d’ordre dans le solide, varie sensiblement quand le métal ou alliage métallique est à la phase liquide ou liquide-solide.
Pour des mélanges de plusieurs constituants, la détermination de l’énergie de Gibbs est soit analytique ou graphique. Le tracé DG = f(xi) est un outil pour l’étude des équilibres des solutions solides et alliages métalliques aux conditions où seules la température et la pression varient et permet le tracé des « diagrammes d’équilibre de phases ».

Énergie de surface

***************************



Pour augmenter d'un incrément dA la surface d'un solide ou d'un liquide, il faut déplacer un certain nombre d'atomes de la masse vers la surface. Comme les atomes de la surface possèdent moins de liaisons que ceux situés à l'intérieur la masse, l'énergie libre du solide ou du liquide augmente d'une quantité dG.
La définition de l'énergie de surfaceprovient d'une formulation plus générale du changement de l'énergie libre ou de l'enthalpie libre d'un système thermodynamique, en présence d'effets de surface.
Pour estimer grossièrement l'énergie de surface des métaux, on calcule le changement global de l'énergie de liaison, lorsqu'un atome passe de la masse à la surface.



Tension superficielle

***********************



On appelle tension superficielle la force par unité de longueur qui correspond à l'énergie de surface d'un corps solide ou liquide (J/m2 = N/m). Cette nouvelle notion permet de décrire plus aisément les effets de surface dans les liquides.
En réalité, un solide ou un liquide est toujours en contact avec une autre phase. Il en résulte des interactions qui modifient sa tension superficielle. On devrait donc plutôt parler d'interface que de surface.

Donc, l’état thermodynamique à la surface évalué par la tension de surface est relié à la structure interne du solide.



Je vous propose également l’article intitulé:

Évaluation de l’énergie libre de GIBBS dans le cas de la décomposition spiroïdale.



Merci.
**************************************************************************************************************************************

3 Re: question thermodynamique le Dim 31 Mar 2013 - 22:22

le fer


Merci madame hachemi pour cette interessante réponse
si j'ai bien compris, vous voulez dire que l'état cristalline de la surface d'un matériau solide est différente de celle de l'interieur , les atomes de surface ont aquis une certain liberté par rapport au coeur, qui va conduire à une discontinuité de l'énergie interne au niveau de la surface
mais ce que j'ai pas encore compris c'est cette histoire de Dg=f(xi) d'abord comment on peux mesurer expérimentalement cette énergie libre ??, je trouve que c'est pas évidante de quantifier pratiquement l'entropi d'un systéme
merci

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum